Nom de l’auteur/autrice :Pauline

Les gestes du centrage

Ce sont des photos que j’ai imprimées pour l’atelier. Ça permet aux débutants de se rappeler un peu des geste à faire après mes démos.

Geste 1 : Pré-serrage de la base
J’enfonce la base de l’igloo (qui est collée à la girelle) de 5 mm vers l’intérieur.
C’est le tranchant de ma paume de main gauche qui s’enfonce, ma main droite l’aide en tenant le poignet.
Geste 2 : Montée de quille
Je pince la base de l’igloo (là où j’ai enfoncé une petite poignée au geste 1) avec mes deux tranchants de paume et je monte la terre. Arrivée en haut, je serre le haut de mes mains pour finir en ogive.
Pour stabiliser les mains, j’ai un contact fort des doigts les uns sur les autres.
Geste 3 : Descente de quille.
La base du pouce (c’est dans la paume) appuie sur le dessus de la quille pour l’écraser doucement vers la girelle (en cachant une moitié de pizza). Les doigts de la main droite sont posés sur les métatarses de la main gauche en cachant un quart de pizza. Il reste donc un quart de pizza visible et ça le restera jusqu’à la fin du mouvement 3.
Le tranchant de main droite appuie sur la paroi verticale et maintient la stabilité jusqu’en bas.
Les doigts de la main gauche doivent travailler la base, mais uniquement le premier cm collée à la girelle, pas au dessus.
Au dessus, c’est le job du tranchant de paume main droite.





Enseigner le tournage

Quand je ne suis pas le nez dans ma barbotine, méditant au sens de la vie, j’anime des séances découvertes du tour de potier et des stages pour débutants et confirmés.

J’adore enseigner le tour et ma façon de faire est venue très naturellement dès la première séance en janvier 2023. J’avais juste noté 5 conseils sur un bout de papier et j’étais partie pour 2h30 d’improvisation totale.

Au fil des semaines, séance après séance, j’ai pu observer les conséquences de chacune des modifications que j’apportais à mon discours, à mes gestes, à mes explications. J’ai tenté différentes façons de montrer. J’ai aussi ajouté de plus en plus de paroles imagées : la motte de terre est un igloo puis une obélisque. Ensuite on la regarde du dessus et on l’imagine en pizza qu’on va couper en 4 parts après l’avoir imaginé en horloge pour poser nos mains à 8h et 4h. A force de chosifier l’argile, si ça se trouve j’en perds mes élèves : qu’ont-ils devant les yeux : un igloo, un volcan, une obélisque, une ogive, une horloge, une pizza, un donut, un gros cendrier bien dodu? Les pauvres, je ne suis peut-être pas facile à suivre.

Récemment j’ai introduit Didier et Gaspard après avoir vu plusieurs élèves mélanger les mains gauche et droite une fois qu’ils étaient seuls devant leur tour. Il me fallait un nom pour l’index de la main droite. Ça aurait pu être Darmanin mais j’aspire à garder le p’tit nom de mon index droit quelques dizaines d’années et à maintenir tout le monde de bonne humeur alors il s’appelle Didier. L’index de la main gauche s’appelle Gaspard. Depuis qu’on creuse la motte de terre (qui a une forme d’igloo mais qu’on va transformer en volcan auvergnat) avec l’oreille droite de Didier pendant que Gaspard et ses potes l’aident en appuyant sur son oreille gauche, tout est plus stable sur les 6 tours de mes élèves. Magique!

En 2023, j’ai fait le topo de démarrage avec toutes les explications exactement 37 fois. 25 séances découvertes, 3 démarrages de trimestre, 5 weekends, 4 stages semaine. A ce rythme, c’est chouette de pouvoir perfectionner la méthode.

Mais ça reste compliqué de transmettre le tournage en 1 séance de 2h30. Je me pose toujours la question de la pertinence de ma méthode. Est-ce que je vais trop loin dans mes explications? Faudrait-il les laisser davantage galérer ou improviser tous seuls? Comment mettre en confiance les personnes bloquées qui caressent délicatement la terre sans l’attaquer franchement?

Il faut que je trouve le bon dosage entre transmission des bons gestes et plaisir. J’ai tendance à former tout le monde comme s’ils allaient devenir pro un jour ( ¿ Quien sabé? me dis-je) alors que la plupart ne retenteront pas l’expérience. J’ai quand-même l’impression que tout le monde a du plaisir, c’est l’essentiel, c’est l’objectif.

mon pense-bête rédigé fin janvier 2023
Didier et Gaspard.
A l’époque de cette vieille photo de janvier, je creusais avec le visage de Didier. Maintenant je creuse avec l’oreille sinon les élèves plient le doigts et font n’importe quoi.
Popo les bons tuyaux





La séance découverte du tournage c’est un peu mon best seller. J’ai du mal à suivre la demande et à proposer suffisamment de dates.

Je sais aussi que Noël va m’apporter beaucoup de nouveaux élèves pour ces séances. Alors j’ai pris les devants et j’ai calé pleins de dates, de novembre à janvier.

J’espère que vous trouverez votre bonheur. Les séances achetées sont valables un an.

A titre indicatif j’écris ici les dates mais pour réserver c’est toujours pareil, il faut passer par https://wirikuta.fr/agenda

Séances initiation tournage Avant Noël

Lundi 20 novembre 2023 16h

Vendredi 22 décembre 10h30

Vacances de Noël, deuxième semaine :

Mardi 2 janvier 10h30

Mercredi 3 janvier 14h30

Jeudi 4 janvier 10h30

Vendredi 5 janvier 14h30

Après les vacances

Vendredi 12 janvier 10h

Vendredi 12 janvier 18h30

Lundi 15 janvier 15h

Vendredi 26 janvier 10h30

Par ailleurs, à partir d’avril, les participants devront sélectionner la meilleure de leur deux pièces réalisées pendant l’atelier. Pièce que je vais émailler cuire et rendre un mois plus tard. 

Pour en savoir plus sur les séances découverte, voici la page dédiée https://wirikuta.fr/reserver/seance-decouverte-tournage-adulte/

Stages tournage pour tous

C’est quoi un stage de tournage céramique à l’atelier Wirikuta de Grenoble. Qu’est-ce qu’on y fait, quand sont ils organisés, c’est quoi l’ambiance? je vous dis tout!

Je galère à tenir à jour ce blog avec l’ensemble de mes aventures sachant que j’en raconte déjà pas mal sur Instagram/Facebook. Mais je persiste pour le moment : ça reste un bon moyen de communiquer avec les personnes sans réseaux sociaux et ça montre que mon site Internet n’a pas été fabriqué en 1995 et tourne tout seul. “Youhou Google, je suis là, ce site est vivant, pertinent, avec des vraies phrases écrites à la main!”

Alors les stages, parlons-en.

Quand sont organisés les stages de tournage céramique à l’atelier Wirikuta de Grenoble?

Mon organisation est la suivante : je propose tous les mois un stage sauf juin et juillet.

Si nous sommes dans un mois comprenant des vacances scolaires, alors j’accueille un stage d’une semaine (20h de cours de tournage du lundi au vendredi 13h-17h). C’est le cas en février, avril, août et octobre. Décembre non, les gens sont totalement débordés par Noël, je n’essaie même pas. Ça fait donc 4 stages longs par an avec pour ce qui me concerne 60 pots à cuire et émailler et 40 litres de barbotine à recycler après chaque stage. (240 pots, 160 litres haha)

Les autres mois, ya un stage weekend (11h de tournage) : c’est le cas en janvier, mars, mai, septembre, novembre et du coup décembre. Ça fait 6 weekends sur l’année. Sur ces stages courts de tournage, je n’ai que 24 pots à émailler et environ 20 litres de barbotine à recycler à chaque fois. (144 pots, 120 litres haha)

Bref, les prochains stage c’est :

Grenoble Octobre 2023 : Stage tournage céramique de 20h sur 5 jours, du 23 au 27 octobre, du lundi au vendredi de 13h à 17h. Chacun garde 10 pots

Grenoble Novembre 2023 : stage tournage céramique de 11h sur le weekend du 4 & 5 novembre de 10h à 16h30. Chacun garde 4 pots

Grenoble Décembre 2023 : stage tournage céramique de 11h sur le weekend du 2 & 3 décembre de 10h à 16h30. Chacun garde 4 pots

Ca se passe comment les stages poterie adulte?

Ca se passe bien! (évidemment). Non plus sérieusement je vais tenter par mes mots de vous plonger dans l’ambiance.

Sur les 6 stages que j’ai animé (36 inscrits) il y a eu 4 hommes donc je vais parler au féminin mais c’est ouvert bien sûr!

C’est marrant comme chaque groupe développe son petit caractère au fil des heures et selon les personnalités présentes. Ya parfois des râles de désespoir, beaucoup d’autodérision et des petits cris de joie qui rassurent tout le monde.

Les émotions des unes sont partagées par les autres, surtout dans les moments de suspense intense. Quand a vu l’une de nous galérer pendant 3h, qu’on a vu s’effondrer ses pièces les unes après les autres. Quand elle s’apprête, enfin, à sortir son premier bol réussi, qu’elle l’attrape tout flappy flappy pour le déposer sur sa planche et qu’elle en oublie de respirer, je peux vous assurer que personne ne respire dans l’atelier. Heureusement c’est assez rapide. Après un Ouf! de soulagement, un bravo bien mérité, tout le monde s’y remet.

premier stage en février, comme si c’était hier
stage de mars, hyper appliquées
Le niveau de folie au stage d’avril

Je suis souvent hyper sollicitée par certaines alors que d’autres font style elles sont autonomes. J’essaie de donner quand-même mon attention à tout le monde à la même hauteur. Je saute d’un tour à l’autre pour prodiguer des conseils de rattrapage pour les pièces en perdition ou d’amélioration pour les pièces déjà très réussie. et au milieu de tout ça, j’essaie de trouver le temps de faire du café, de mettre de la bonne musique et de prendre des photos souvenirs.

Souvent l’ambiance devient plus zen quand on passe au tournassage.. même s’il y a encore de la perte sur cette étape délicate et donc un peu de stress. Ça reste une étape jouissive de la création céramique et je crois que pour certaines c’est ce moment là qui les a fait basculer dans l’addiction au tournage. Soudain on a l’impression d’avoir des pouvoirs magiques, des mains de fées. On est capable de transformer un truc tout tordu, lourd, épais en un ravissant et délicat petit pot doté d’un pied fin.

centrer encore la pièce
Gratter, affiner
et voilà : de toute beauté!

Voilà c’était une plongée dans le monde des stages de poterie pour adulte dans mon atelier à Grenoble!






Modelage pour tous les mercredis après-midi

Le bonheur des séances de modelage en famille

J’ai encore eu l’occasion d’animer un cours de modelage de l’argile pour 4 enfants et leur mamie cette semaine et une fois de plus, j’ai adoré ce moment et eux aussi!

Après avoir expliqué comment fonctionne la terre et quelques techniques pour façonner une pièce, je les ai laissés totalement libres de créer ce qu’ils et elles voulaient. C’est parti très vite, ils étaient super inspirés et appliqués, très concentrés sur leur tâche. Finalement par rapport à d’autres groupes, ils y a eu beaucoup plus de sculptures avec cette famille d’artistes! J’ai pu assister à la naissance d’un joli photophore. Il y a eu aussi un groupe de 3 Moaï à expressions différentes pour Axel, des Serpents pour Lounis et sa cousine, et une tortue très réaliste pour Mamie Josie. Une bien chouette famille avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à partager ma passion de la céramique.

Des séances rares et un club poterie qui démarre difficilement

J’aimerais vraiment pouvoir animer ce genre de séance en famille plus souvent mais la demande arrive au compte-goutte alors elles sont rares.

En parallèle de ce constat sur les séance “parent-enfant”, je me rend compte du fait que l’idée d’un “club poterie du mercredi” pour les 6-15 ans n’intéresse pas grand monde.. j’ai prévu 10 séances de septembre à décembre et je crains qu’on ne se retrouve qu’à deux avec la petite Elisa qui normalement devrait se lancer dans l’aventure. En fait j’ai collé des affiches près des écoles et des MJC, posté l’info sur des groupes facebook de mamans à Grenoble et je n’ai pas eu une seule demande de renseignement complémentaire. C’est donc un bide total 🙂

Le club poterie, dans mon idée c’était un groupe de 6 gamins que j’aurais accompagnés toute l’année dans la découverte des joies de la terre. Je voulais leur faire découvrir mille choses : d’abord l’histoire de la céramique et des civilisations : sur quel continent ça a démarré? qui a copié qui? qui a inventé le tour? Ensuite je voulais m’appuyer la-dessus pour les faire tester toutes les techniques qui se sont développées au cours des siècles tout autour du globe : les premières sculptures liées à la fertilité, les premiers récipients estampés dans des paniers d’osier, les premières formes de décoration et toute l’évolution des décors et des façons de créer. Bref j’avais beaucoup d’ambition et d’envie pour cette activité! Alors je ne peux pas renoncer même si la demande n’est pas tout à fait là.. non je vais déployer un plan B.

Le Plan B : tout mélanger. Mercredis après-midi poterie sans tour pour toutes et tous

Du coup j’ai décidé de rassembler tout le monde : les enfants seuls qui peuvent faire cette activité juste une fois, ou bien tout le trimestre (comme Elisa j’espère), et les familles venues en séance découverte. Pour cette rentrée en tout cas, j’imagine ça. Les mercredis après-midi, il y a séance de modelage de 14h à 15h30. Tout le monde est le bienvenu quel que soit son niveau ou son âge (dès 3 ans). Chacun pourra en rester à cette séance unique ou bien revenir peaufiner sa pièce ou en faire de nouvelles sur plusieurs séances.

Les dates sont sur la section agenda du site. Les séances à acheter (seules ou en pack de 6) sont sur la section cours de modelage du site.

Tuto tablier potier

Depuis décembre, j’ai utilisé quelques soirées pluvieuses pour me fabriquer des tabliers de potiers avec les jambes fendues pour protéger les cuisses même quand on est assis devant le tour.

Mes recherches de patrons ou du tutos pratiques pour faire son tablier potier n’avaient pas été fructueuses. Alors je me suis inspirée de mon tablier acheté sur Etsy il y a des années, de la marque Ishi https://www.etsy.com/fr/shop/TabliersIshi

Ishitabliers ce sont des tabliers faits main en Auvergne (43) et ils sont absolument MA-GNI-FIQUE. D’année en année ils sont de plus en plus beaux et pratiques donc je vous conseille d’abord d’envisager un achat dans cette boutique avant de vous enquiquiner à coudre tout ce bazar.

Maintenant le tuto pour un tablier de potier DIY. Je propose d’abord une version que j’ai faite avec la machine à coudre et à la fin la version cheap sans machine à coudre que j’aurais certainement dû envisager si j’avais su que ma machine était aussi inutilisable! Au moins ce projet aura scellé son sort : direct à la déchet’ 🙂

patron tablier potier
et alors là il faut s’armer de patience. 4 bords par morceaux…

Maintenant voici ce que je recommande d’essayer si vous n’avez pas de machine ou si celle-ci est tellement nulle que rien ne fonctionne. On s’évite l’étape d’épingle et de couture de tous ces bords de chaque morceau. Directe on passe à l’assemblage. Ce qui est gérable à la main : j’ai fini par faire l’assemblage de mes derniers tabliers à la main moi-même et ça se fait bien.

3 serviettes décathlon en microfibre
uniquement la couture d’assemblage mais pas tous ces bords qui n’en finissent plus
Bon du coup la version cheap Decathlon je n’ai pas essayé . c’est à vous!

.






Les ateliers poterie enfants

Depuis mon ouverture en janvier, j’ai animé 8 séances pour les enfants. A chaque fois dans une formule familiale avec des parents ou grands-parents présents également. J’ai évidemment adoré chacune de ces séances parce qu’on peut observer en direct la puissance créative des personnes et surtout des enfants. J’observe aussi avec délice à quel point les enfants écoutent mieux les consignes, savent davantage comprendre cette nouvelle matière et sont plus autonomes. C’est fascinant.

Je suis moi-même du coté des adultes : ma créativité est encore freinée par des années d’autocensure et je ne peux donc qu’admirer ce que les enfants sont capables d’inventer. J’espère en les accompagnant leur donner la force de résister à cette vilaine autocensure qui apparait par peur du jugement. C’est aussi pour ça que j’ai envie d’animer un groupe régulier du mercredi après-midi : leur donner des techniques, leur faire découvrir les sensations liées au toucher de la terre bien sûr, mais aussi et surtout la confiance, l’envie de créer toujours plus : plus original, plus fou, plus épuré, plus design, plus inspiré? Bref ce qu’ils auront envie d’exprimer.

Démarrage en douceur : la séance adulte + enfants(s) de modelage

La séance de poterie en famille est une manière d’entrer dans le monde merveilleux de l’argile dans un contexte rassurant avec un adulte de son choix. Il y a 8 participants maximum autour de la table, adultes et enfants compris. Chacun créé ce qu’il veut en s’inspirant des techniques que je montre en début de séance. Les enfants peuvent aider les adultes et vice-versa. Moi je suis toujours là pour un petit conseil et je suis “maître du temps” 🙂

Si ce format vous intéresse vous pouvez l’acheter à l’avance et ainsi recevoir un mail quand j’ajoute un nouveau créneau à l’agenda. Ou alors m’envoyer un message pour que je vous ajoute à ma liste des personnes intéressées.

.

Pour une fête créative : l’anniversaire des p’tits potiers

J’ai eu le plaisir d’accueillir Louise et ses copains pour son anniversaire et ça a été un super moment. J’ai donc bien envie de recommencer! Le principe : j’accueille 8 enfants maximum pendant 2h maximum. Je m’occupe d’animer la séance de poterie et les adultes s’occupent de la logistique gâteau/bonbons/boissons/cadeaux. On peut faire une pause gâteau – cadeaux au milieu de la séance. Je peux faire une petite démonstration de tournage.

C’est bien si on discute avant donc appelez-moi si ça vous botte un anniv poterie : 0651602203

.

Pour les mordus de modelage : le club poterie du mercredi

Un club des 6 qui se réunit tous les mercredis de 14h à 15h30 pour découvrir pleins de techniques créatives différentes inspirées des traditions asiatiques, africaines, européennes et d’Amérique. On va créer et affirmer peu à peu son style et puis on va apprendre pleins de choses sur les peuples, sur la terre et sa cuisson, sur l’histoire des civilisations et les échanges et inspirations qui ont fait la richesse de l’art céramique. Ça va être fou! Vous venez?

.






Premier marché !

Petit retour sur mon premier marché en tant que potière installée. C’était mon troisième marché dans la vie. j’avais fait un petit marché de créateurs à la Villeneuve au Patio fin 2021 et le marché potier de Mens (festival Popodaï) en juin 2022.

Pourquoi le marché potier d’Uriage?

Un peu trop préoccupée par mes histoires de barbotine et par l’organisation des cours de tournage à l’atelier, je n’avais pas l’intention de faire le moindre marché cet été. Et puis j’ai eu vent de l’organisation d’une première édition de marché potier à Uriage les bains en Isère. Les copines de formations en ont parlé, elles avaient l’air bien partantes. Moi je n’avais pas du tout l’impression d’être prête et je les admirais d’être si rapidement partante pour un marché… et puis Florian Culis (celui qui m’a formée, c’est à dire mon maître potier) m’a transmis le mail d’invitation à participer qu’il avait reçue… Comme il n’est pas du genre à beaucoup envoyer de mails, je me suis dit que c’était à prendre au sérieux 🙂 et ça a suffit à ce que j’ose envoyer ma candidature.

Uriage présente pleins d’avantages : un cadre idyllique avec un parc magnifique, une bonne expérience dans l’organisation de marché de créateurs et une population susceptible d’être intéressée par l’artisanat local et le fait-main.

Mon stand

Sur mon stand il y avait deux collections. La première en émail blanc porcelaine et rouge tenmoku et la seconde avec mon émail au cuivre qui a donné depuis ses débuts des résultats très différents. La dernière fournée a donné une couleur très tendre vert-cyan très clair, parfois turquoise selon la technique d’émaillage.

contente!
La collection en blanc et tenmoku
la collection avec émail au cuivre

J’avais recyclé le stand fabriqué en 2022 que j’ai peint en blanc cette fois-ci et j’ai aussi recupéré une table pliante que j’ai voilé d’une nappe et d’un chemin de table en toile de jute.

Et puis je suis venue avec mon tout nouveau barnum (France Barnum). J’avais mis un mur de barnum au fond pour mettre en valeur les pièces et je ne regrette pas.

Que changer pour le prochain marché?

Avec 150€ de chiffre d’affaire pour la journée, je suis dans le bas de classement en terme de ventes.

Pour la prochaine fois, j’aimerais épurer davantage :
– ne montrer qu’une seule collection
– choisir une dizaine de formes au maximum (en dehors des vases et théières qui peuvent être des pièces uniques)
– n’avoir que 3 caisses en présentation sur le stand
– mettre davantage en valeur les pièces sur des cubes, des bancs ou des caisses en bois, avoir de plus jolis bouquets de fleurs séchées, des plantes en pots et autres éléments décoratifs

Par ailleurs j’aimerais proposer des pièces plus travaillées, plus minutieuses, avec un travail de texture plus important.

En résumé : moins mais mieux !






Recycler la terre

Quand j”explique mon nouveau métier, je me moque souvent de moi-même pour expliquer qu’au final, mon job principal est d’assécher de la terre liquide pour la recycler en argile molle et ferme, utilisable de nouveau pour le tournage. J’ai l’impression de consacrer mes journées à cela alors un petit article explicatif s’impose.

Pourquoi j’ai autant de Barbotine?

La barbotine c’est un nom mignon donné par les potiers et potières à la boue liquide d’argile. Quand on débute en tournage, on créé beaucoup de barbotine parce que les gestes mal assurées et moins efficaces frottent la terre au lieu de la déplacer. En frottant et en ajoutant régulièrement de l’eau, on finit par avoir dans le bac en plastique du tour des litres de cette fameuse barbotine. Nos mains, nos bras, nos outils, notre bassine en sont remplis.

dès le premier stage je me trouvais envahie par la barbotine
barbotine (et très jolies pièces) en cours de fabrication
un filtrage grossier élimine cheveux,fils de tissu… et outils perdus

Comment épaissir la barbotine

Pour transformer cette masse liquide en pains de terre prêts à l’usage il y a deux choses à faire

1/ Ajouter de la terre sèche

Quand on travaille seul dans son atelier, on a généralement pas de souci pour épaissir sa barbotine parce que les pièces ratées et sèches peuvent être plongées dans le seau de barbotine, elle vont absorber l’eau et épaissir le tout. On a aussi et surtout les copeaux de tournassage qui sont ajoutés à la masse liquide.

Malheureusement dans mon cas, la plupart des élèves ne tournassent pas du tout ou très peu. Ils sont tous très débutants.
bref, mes élèves sont des usines à barbotine liquide non épaissie.

assiette creuse fendue au séchage qui va être mise en recyclage et épaissir la barbotine
au tournassage on récupère pleins de copeaux secs dans le bac du tour électrique

recyclage d’une théière

2/ utiliser le plâtre comme filtre

Le plâtre est la meilleure des matières pour absorber l’eau et garder les particules de terre (ultra fines) en surface du plâtre. J’utilise un grand “carreau de plâtre” et aussi des moules creux que j’ai fini par fabriquer pour gérer mon surplus.

Maintenant mon problème c’est de faire sécher les plâtres après utilisation. Mon local est froid et humide, le séchage prend rarement moins de trois semaines ce qui m’apporte des gros soucis logistiques et un stock permanent de liquide en attente de traitement donc du stress.

premier recyclage, janvier 2023
création de moules creux
le plat à gratin en plâtre, idéal pour mon surplus de barbotine liquide
submergée
dépassée
trop stressée

Dès qu’un rayon de soleil pointe son nez dans la rue, je mets mes moules à sécher. javais laissé les deux ronds creux de la photo ci-dessus une journée complète et je me les suis fait voler, ce qui assez incroyable vue l’inutilité de l’objet pour d’autres personnes que moi.

Mon ardoise, support de séchage devant la boutique et mon carreau de plâtre rarement aussi sec.

Globalement, j’ai constaté que mon humeur au travail dépendait énormément de la quantité de barbotine liquide en attente de traitement. Moins il y en a, plus je me détend (et inversement). Je suis obnubilée par ce problème.

Cette semaine je suis allée acheter deux “carreaux de plâtre” supplémentaires et 25kg de Plâtre de Paris Molda pour fabriquer davantage de moules creux. Je ne désespère pas de finir par trouver une solution logistique adaptée à mon atelier et ma pratique. Si vous avez des idées (autre que le filtrage par tissu) je suis preneuse 🙂






Genèse de deux collections céramiques

Un premier ensemble de vaisselle en blanc et rouge tenmoku

Les premières pièces émaillées sorties du four, j’en parlais dans cet article du blog et c’était début février 2023. J’avais démarré avec les émaux tout prêts achetés pour les élèves : du blanc “porcelaine”, du noir “barracuda”, du rouge “tenmoku” et le fameux bleu “tempête” qui plaît à tous et que j’avais déjà beaucoup utilisé à l’Arlequin d’Argile.

Comme j’ai démarré mon activité sur les chapeaux de roue avec l’organisation très rapide de cours découverte puis de stages, il fallait que je sois également rapide en définition de mes premières collections de vaisselle. Je devais remplir un peu la boutique et je ne pouvais pas consacrer des semaines à la recherche de couleur (donc à la création de mes recettes d’émail).

Première option retenue : des objets en blanc et bleu. c’aurait été joli. Mais je n’ai pas beaucoup aimé les résultats et j’ai préféré choisir une nouvelle direction.

1er four : du blanc, du bleu, du noir
découverte de l’incompatibilité du blanc et du bleu en superposition (ça dégouline à 1260°)
premières pièces d’élèves avec mes 4 émaux “tout prêts”. Seuls ils fonctionnent bien.

Pour la deuxième fournée émail, que j’ai sortie la veille de l’inauguration du 4 mars, j’ai opté pour une combinaison garantie sans coulure : blanc “porcelaine” et rouge”tenmoku”. Ça fonctionne, je suis contente de cette fournée. Je dois avouer que ce n’est pas exactement ce que j’aimerais proposer comme vaisselle dans le futur. C’est donc une collection de lancement, une collection temporaire. J’ai décidé de la garder néanmoins et de continuer de concevoir des pièces pour cette combinaison de couleurs cette année.

petites tasses à espresso, coquetier
pichet droit
petit bol

Lancement d’une collection évolutive vers le turquoise-gris clair

J’ai rapidement cherché à creuser mes recherches pour un turquoise – gris que j’avais testé à Autrans. C’est un émail très instable, qui ne donne jamais les mêmes résultats d’une cuisson à l’autre mais que je trouve prometteur pour ces nuances et reflets.

4 tests avec la même suspension d’émail vertdegris
blanc sur vertdegris / vertdegris sur blanc
les mêmes tuiles de l’autre coté

Après ces premières tuiles, même si les résultats n’étaient pas stables, j’ai décidé de lancer la fabrication de 5 litres de cet émail et d’émailler un four complet de vaisselle diverse. Un peu audacieux de ma part.

J’ai été très déçue à la sortie du four mais au bout de deux semaines j’ai fini par aimer cette collection sombre:

vase boule, porte brosse à dent et porte-savon
tasse à espresso et pot simple
petit bol et carafe à fond large

Étape suivante : mieux comprendre cet émail. Je conserve donc les mêmes conditions d’émaillage : les pièces sont pré-cuites à 1000°, je fais un trempé de 3 secondes, je cuis ensuite à 1260° dans le même four. Mais je change un paramètre uniquement : l’épaisseur de poudre qui va se déposer sur la pièce. Pour cela j’ai créé des tuiles de tests avec différentes densité d’émail, de 1,5 (émail épais plein de poudre en suspension) à 1,2 (émail très fluide)

création des tuiles de test de densité
résultat. de d=1,2 à gauche à d=1,5 à droite
résultats bien éloigné de ce qu’il s’était passé ici avec le même émail 🤔

Je vais relancer prochainement un four complet avec ce même émail en densité 1,4 et on verra bien 🤞!