Blog

Recycler la terre

Quand j”explique mon nouveau métier, je me moque souvent de moi-même pour expliquer qu’au final, mon job principal est d’assécher de la terre liquide pour la recycler en argile molle et ferme, utilisable de nouveau pour le tournage. J’ai l’impression de consacrer mes journées à cela alors un petit article explicatif s’impose.

Pourquoi j’ai autant de Barbotine?

La barbotine c’est un nom mignon donné par les potiers et potières à la boue liquide d’argile. Quand on débute en tournage, on créé beaucoup de barbotine parce que les gestes mal assurées et moins efficaces frottent la terre au lieu de la déplacer. En frottant et en ajoutant régulièrement de l’eau, on finit par avoir dans le bac en plastique du tour des litres de cette fameuse barbotine. Nos mains, nos bras, nos outils, notre bassine en sont remplis.

dès le premier stage je me trouvais envahie par la barbotine
barbotine (et très jolies pièces) en cours de fabrication
un filtrage grossier élimine cheveux,fils de tissu… et outils perdus

Comment épaissir la barbotine

Pour transformer cette masse liquide en pains de terre prêts à l’usage il y a deux choses à faire

1/ Ajouter de la terre sèche

Quand on travaille seul dans son atelier, on a généralement pas de souci pour épaissir sa barbotine parce que les pièces ratées et sèches peuvent être plongées dans le seau de barbotine, elle vont absorber l’eau et épaissir le tout. On a aussi et surtout les copeaux de tournassage qui sont ajoutés à la masse liquide.

Malheureusement dans mon cas, la plupart des élèves ne tournassent pas du tout ou très peu. Ils sont tous très débutants.
bref, mes élèves sont des usines à barbotine liquide non épaissie.

assiette creuse fendue au séchage qui va être mise en recyclage et épaissir la barbotine
au tournassage on récupère pleins de copeaux secs dans le bac du tour électrique

recyclage d’une théière

2/ utiliser le plâtre comme filtre

Le plâtre est la meilleure des matières pour absorber l’eau et garder les particules de terre (ultra fines) en surface du plâtre. J’utilise un grand “carreau de plâtre” et aussi des moules creux que j’ai fini par fabriquer pour gérer mon surplus.

Maintenant mon problème c’est de faire sécher les plâtres après utilisation. Mon local est froid et humide, le séchage prend rarement moins de trois semaines ce qui m’apporte des gros soucis logistiques et un stock permanent de liquide en attente de traitement donc du stress.

premier recyclage, janvier 2023
création de moules creux
le plat à gratin en plâtre, idéal pour mon surplus de barbotine liquide
submergée
dépassée
trop stressée

Dès qu’un rayon de soleil pointe son nez dans la rue, je mets mes moules à sécher. javais laissé les deux ronds creux de la photo ci-dessus une journée complète et je me les suis fait voler, ce qui assez incroyable vue l’inutilité de l’objet pour d’autres personnes que moi.

Mon ardoise, support de séchage devant la boutique et mon carreau de plâtre rarement aussi sec.

Globalement, j’ai constaté que mon humeur au travail dépendait énormément de la quantité de barbotine liquide en attente de traitement. Moins il y en a, plus je me détend (et inversement). Je suis obnubilée par ce problème.

Cette semaine je suis allée acheter deux “carreaux de plâtre” supplémentaires et 25kg de Plâtre de Paris Molda pour fabriquer davantage de moules creux. Je ne désespère pas de finir par trouver une solution logistique adaptée à mon atelier et ma pratique. Si vous avez des idées (autre que le filtrage par tissu) je suis preneuse 🙂






Genèse de deux collections céramiques

Un premier ensemble de vaisselle en blanc et rouge tenmoku

Les premières pièces émaillées sorties du four, j’en parlais dans cet article du blog et c’était début février 2023. J’avais démarré avec les émaux tout prêts achetés pour les élèves : du blanc “porcelaine”, du noir “barracuda”, du rouge “tenmoku” et le fameux bleu “tempête” qui plaît à tous et que j’avais déjà beaucoup utilisé à l’Arlequin d’Argile.

Comme j’ai démarré mon activité sur les chapeaux de roue avec l’organisation très rapide de cours découverte puis de stages, il fallait que je sois également rapide en définition de mes premières collections de vaisselle. Je devais remplir un peu la boutique et je ne pouvais pas consacrer des semaines à la recherche de couleur (donc à la création de mes recettes d’émail).

Première option retenue : des objets en blanc et bleu. c’aurait été joli. Mais je n’ai pas beaucoup aimé les résultats et j’ai préféré choisir une nouvelle direction.

1er four : du blanc, du bleu, du noir
découverte de l’incompatibilité du blanc et du bleu en superposition (ça dégouline à 1260°)
premières pièces d’élèves avec mes 4 émaux “tout prêts”. Seuls ils fonctionnent bien.

Pour la deuxième fournée émail, que j’ai sortie la veille de l’inauguration du 4 mars, j’ai opté pour une combinaison garantie sans coulure : blanc “porcelaine” et rouge”tenmoku”. Ça fonctionne, je suis contente de cette fournée. Je dois avouer que ce n’est pas exactement ce que j’aimerais proposer comme vaisselle dans le futur. C’est donc une collection de lancement, une collection temporaire. J’ai décidé de la garder néanmoins et de continuer de concevoir des pièces pour cette combinaison de couleurs cette année.

petites tasses à espresso, coquetier
pichet droit
petit bol

Lancement d’une collection évolutive vers le turquoise-gris clair

J’ai rapidement cherché à creuser mes recherches pour un turquoise – gris que j’avais testé à Autrans. C’est un émail très instable, qui ne donne jamais les mêmes résultats d’une cuisson à l’autre mais que je trouve prometteur pour ces nuances et reflets.

4 tests avec la même suspension d’émail vertdegris
blanc sur vertdegris / vertdegris sur blanc
les mêmes tuiles de l’autre coté

Après ces premières tuiles, même si les résultats n’étaient pas stables, j’ai décidé de lancer la fabrication de 5 litres de cet émail et d’émailler un four complet de vaisselle diverse. Un peu audacieux de ma part.

J’ai été très déçue à la sortie du four mais au bout de deux semaines j’ai fini par aimer cette collection sombre:

vase boule, porte brosse à dent et porte-savon
tasse à espresso et pot simple
petit bol et carafe à fond large

Étape suivante : mieux comprendre cet émail. Je conserve donc les mêmes conditions d’émaillage : les pièces sont pré-cuites à 1000°, je fais un trempé de 3 secondes, je cuis ensuite à 1260° dans le même four. Mais je change un paramètre uniquement : l’épaisseur de poudre qui va se déposer sur la pièce. Pour cela j’ai créé des tuiles de tests avec différentes densité d’émail, de 1,5 (émail épais plein de poudre en suspension) à 1,2 (émail très fluide)

création des tuiles de test de densité
résultat. de d=1,2 à gauche à d=1,5 à droite
résultats bien éloigné de ce qu’il s’était passé ici avec le même émail 🤔

Je vais relancer prochainement un four complet avec ce même émail en densité 1,4 et on verra bien 🤞!






Parcours des Arts en Fête. Wirikuta accueille Marie D, le duo Kinkin et Vito La Rocca

L’atelier de poterie Wirikuta est membre du collectif d’artisans d’art et galeries d’art de l’association Symp’art. Cette association gère plusieurs projets dont le Parcours des Arts Grenoble (PAG) et l’évènement Parcours des arts en fête.

Je vous explique d’abord le Parcours des Arts si vous ne connaissez pas. Il s’agit un petit circuit touristique à réaliser dans le vieux Grenoble, de galeries en ateliers d’artiste. Il existe un petit dépliant avec une carte et des pastilles numérotées pour se guider du quartier Mutualité/Antiquaires au bout de la rue St Laurent. En général on est tous ouverts en semaine et chaque 1er samedi du mois.

joli logo avec le lien des deux rives
les brochures du Parcours des Arts Grenoble (nouvelle version bientôt dispo)
Le circuit avec les différentes pastilles

Parcours des arts en fête le premier weekend d’avril : musique, dessin, sculpture et poésie!

Le Parcours des Arts en fête va démarrer vendredi 31 mars par trente vernissages-apéros simultanés. Vous ne pourrez pas être partout à la fois, il faudra choisir. Chaque galerie et atelier participant a invité un artiste à exposer dans ses murs pour le weekend. Dans mon atelier, j’accueille Marie D, alias Marie-France De Marchi, que j’ai connue à l’Arlequin d’Argile.

Elle exposera des peintures et des sculptures en grès qui se marieront avec mes objets des arts de la table en grès.

Il ne faut pas manquer les déambulations musicales et la déclamation de poésie qui vont accompagner le circuit de visite le samedi 1er avril et dimanche 2 avril 2023 après midi. Samedi 1er avril, la déambulation terminera son parcours chez moi, à l’atelier Wirikuta vers 16h30. Le duo Kinkin aura amené la foule jusqu’à l’atelier et on essaiera de faire rentrer tout le monde dedans. C’est à ce moment que Vito La Rocca déclamera un poème de l’illustre poète mexicain Mario Santiago Papasquiaro dont je vous laisse ici apprécier la lecture.

Dans le vestibule des nuages

Pour Patricia Rodríguez Acosta
Parce que nous sommes tous,
Nous sommes tous
Nous sommes tous les enfants de,
Nous sommes tous les enfants
D’une fleur lumineuse et colorée,
Une fleur flamboyante
Et il n’y a personne
Il n’y a personne
Qui regrette ce que nous sommes

Chanson Huichol

Ma patrie est ce cactus juteux que je déchire de la bouche même du désert
:: Lophophora Williamsii ::
/ Univers de boutons fleurissant à même les paumes de mes mains /
Mon destin saute et danse
Comme un chien lorsqu’il reçoit la bénédiction ponctuelle de sa nourriture
La langue de Dieu m’embrasse fermement
Puis elle tourne & va & revient
Comme elle dévore la ruche de mes pupilles
Il pleut
& la seule trace du déluge
Est cette terre que je foule aujourd’hui
Au loin
je ne vois que le fruit vivant de mon âme
Mes ancêtres – pèlerins – m’indiquent le chemin / en me chatouillant
La sueur de mes molécules
Enflamme le rêve nécessaire
Pour que l’intrinsèque cécité de mes pieds soit
toujours boussole et force motrice
Pendant une seconde, la substance de la beauté
((luciole éphémère))
Se pose sur mes cheveux
Quel vent noir pourrait barrer ma voie
Ou s’abattre sur ma voix pour la faire taire ?
Le ventre de mes dents mâche sans cesse sa propre pulpe
Je vole : gazouille : roucoule : hurle : éclabousse : féconde : je me presse, m’exprime & me détache
Je porte en moi l’écho d’un élan insoupçonnable
Semence lunaire / source de migrations
Argile bourbier d’ovules/ Visions et rochers
Racine qui perce et s’évapore
Dans le vestibule des nuages
Sous l’éclat de l’éclair
Prêt à bondir et à baiser l’aube-sabot du cerf
Qui caresse le tendre coeur de Wirikuta.

Mario Santiago Papasquiaro
Mont Wirikuta
Lophophora Williamsi, Peyotl





Fiesta d’inauguration

Quelques semaines après l’ouverture, j’organisais, le samedi 4 mars, une fiesta d’inauguration.

Ça a été l’occasion pour moi de réunir mes amis, ma famille, les adhérents de l’arlequin d’argile, quelques collègues, et les potières de la formation à Autrans. Il y avait aussi quelques nouveaux dans ma nouvelle vie : des membres du Parcours des Arts, des voisins de rue et mes premières stagiaires en tournage.

C’était très joyeux et festif et surtout c’était marrant de voir l’atelier bondé de monde comme ça.

Le groupe La Foxy Family nous a ébloui par leur talent et aussi leur capacité à jouer dans des conditions pas simples du tout! Merci à eux!

j’ai fait un discours
il y avait beaucoup de monde
et un super concert de la foxy family

Premiers stages de tournage

Bilan du premier stage de 20h en février 2023

Un mois seulement après l’ouverture de l’atelier de poterie Wirikuta, j’organisais un stage de 20h de tournage céramique. J’ai ainsi accueilli dans l’atelier pendant une semaine 6 apprenties potières, toutes très débutantes au départ.

Chaque jour, nous étions ensemble pour 4h de création. Le tour est une technique de création céramique qui requiert une extrême concentration : la girelle (le plateau en métal) tourne très vite et chaque petit geste brusque ou mal réalisé peut entrainer l’effondrement de la pièce. Mes stagiaires l’ont très vite compris et se sont montrées patientes et humble face à la matière.

les toutes premières pièces
les formes s’affinent, les tailles augmentent
petits soliflores de Sandrine

Dans la bonne humeur générale, nous avons tout de même vu plusieurs pièces rejoindre un peu vite le bac de recyclage de la terre. Nous avons observé à quel point il est difficile de contenir la terre sur des formes fermées, à quel point les pièces tendent à s’ouvrir en bol voire en coupe lorsque l’intention est d’obtenir un cylindre. Et aussi comme il est difficile de recentrer une pièce qui s’est mise à danser.

Mais une fois que les positions sont maîtrisées, que les gestes deviennent plus précis, quel bonheur de créer la forme souhaitée et d’augmenter la taille des pièces réalisées!

Prochain stage long aux vacances de Pâques

Le prochain stage de 20h est prévu aux vacances de Pâques et il reste à ce jour 3 places. Pour réserver c’est sur la partie cours Adulte de mon site. Le stage aura lieu les après-midi, de 13h à 17h de la première semaine des vacances, donc du 10 au 14 avril.

le tournage en avril coûte 380€
Les stages de tournage en weekend

Bloquer 5 demi journées pour mettre les mains dans la barbotine, ce n’est pas toujours possible. Alors je propose régulièrement une formule de stage de tournage céramique sur un weekend. Le premier weekend c’est ce samedi 17 mars et dimanche 18 mars (complet), puis j’en organise un autre les 6 & 7 mai, il reste 4 places.

J’accueillerai encore une fois 6 stagiaires, cette fois-ci pour 11h de cours de poterie au tour électrique. On sera ensemble chaque jour de 10h à 16h30 et on prévoira un temps de repas partagé sur la grande table de modelage. Ça va faire des grosses journées de travail de la terre et de concentration. Je ne pense pas que ce sera un weekend reposant mais je suis certaine que des progrès immenses vont être réalisés.

le stage tournage en mai coûte 255€





Wirikuta c’est un atelier où on peut prendre des cours de poterie c’est vrai. C’est vrai qu’il y a 6 tours, que c’est assez impressionnant depuis la vitrine et que je parle beaucoup de cette partie de mon activité. Mais Wirikuta c’est aussi ma boutique de poterie avec mes créations en céramique. De la vaisselle, de la déco, des objets pratiques.

La boutique se remplit peu à peu de nouveaux objets. Il s’agit pour le moment d’objets réalisés en 2022 pendant mon année de formation.
Au départ il n’y avait que des pièces que j’avais entièrement réalisées à l’Arlequin d’Argile ou à Autrans en formation.

Les premières pièces émaillées et cuites à Wirikuta sont sortie du four il y a à peine une semaine : il s’agissait de saladiers, tasses et bols que j’avais tournés l’année dernières et qui avaient subi seulement leur première cuisson.

pièces “dégourdies” (cuites une 1ère fois)
remplissage et lancement du four “émail grès”
les mêmes tasses, terminées
Du nouveau dans la vitrine : de jolies tasses artisanales en grès émaillé, de jolis saladiers.. et un ptit photo bomber 🙂

Après ces premières séances d’émaillage pour pouvoir remplir ce premier four, je me suis lancée dans la production de nouvelles créations céramiques.
J’ai commencé par des bols. J’alterne entre mon tour Como de 1974 un peu capricieux et les shimpo flambant neuf des élèves tellement plus agréables pour le tournage des pièces. J’ai des pichets, des oyas et des minis tasses, des grands mugs. Bref je varie les formes et les usages pour mon plus grand plaisir!

ma première petite série de bols
prototype et recherche de forme
bientôt un premier four de dégourdi





Première séance découverte dimanche 29 janvier

J’ai une quarantaine d’inscrits à une séance découverte. Beaucoup ont reçu cette séance en cadeau de Noël. Samedi j’ai commencé à proposer des dates via un formulaire en ligne qui s’actualise en fonction des places disponibles. Je garde le même formulaire que j’alimente au fur et à mesure donc si vous avez reçu le lien vous pouvez le réutiliser pour voir si de nouvelles dates vous conviendraient. …et j’ai l’intention de changer de système au plus vite avec une réservation directement depuis mon site.

Le premier cours de poterie aura lieu dimanche 29 janvier. Il y en aura aussi un le lendemain. Les 6 tours vont enfin être inaugurés!! joie!

Stages de tournage céramique à Grenoble : il reste des places

Le stage de 11h de tour de potier organisé le weekend du 18 mars est complet. Cependant il reste des places pour le même stage “weekend” de tournage céramique organisé en avril dans l’atelier Wirikuta. On passe le samedi et le dimanche ensemble avec un repas partagé d’une heure chaque jour.

J’organise aussi un stage intensif de 20h de tournage céramique. C’est vraiment pour les passionnés ou les personnes qui veulent vite progresser. Il aura lieu du lundi 13 au vendredi 17 février 2023 pendant la deuxième semaine des vacances scolaires, de 13h à 17h chaque jour.

L’intérêt des stages est de pouvoir apprendre une étape clé en poterie au tour qui s’appelle le tournassage. 
Je vous explique : le lendemain ou quelques jours après avoir tourné notre pièce, celle-ci s’est raffermie (dureté identique à un bloc de parmesan) et on peut la remettre sur le tour la tête en bas pour travailler son pied avec des outils tranchants. C’est une étape de travail très agréable qui ressemble au tournage sur bois, mais en plus doux.

les tours shimpo whisper-T
tournassage : création d’un joli pied de bol
espace émaillage
Cours hebdomadaire de tournage sur tour de potier

Les cours au trimestre démarrent en avril avec 10 dates incluant le 1er et le 8 mai. L’avantage du cours hebdomadaire par rapport aux stages c’est que vous allez  aussi apprendre à émailler vos pièces par trempé dans un bain d’émail. Bref, vous gérez vos pièces de A à Z.

Et pour les enfants ?

Pour les enfants, il y aura en septembre 2023 le club poterie du mercredi : 10 séances hebdomadaires à chaque trimestre, les mercredi de 14h à 16h30.
Comme ça dure plus d’une heure, c’est adapté aux 7 – 11 ans mais pas avant. On va créer des pièces inspirées de céramiques célèbres, anciennes et récentes. On en profitera pour découvrir tout un tas de technique de façonnage : par pincé, par assemblage de colombins ou de plaques. On va travailler les textures, les effets de décorations. Et puis il y aura aussi à chaque séance un temps de création totalement libre, sans consigne.

Il y a sur le site des séances parents-enfants. Je ne suis pas certaine de conserver cette proposition dans le temps. Mais pour l’instant ça existe. L’idée est de créer à quatre mains un objet pratique et joli pour la maison. Pour l’instant je n’ai pas fixé de date pour une prochaine séance parce que je n’ai pas assez d’inscrits.

J’aimerais lancer maintenant des séances découvertes de la poterie sans les parents. Comme un club poterie mais juste une fois pour découvrir, faire une activité qui sort de l’ordinaire… Il faut que je trouve des dates.

Voilà pour les cours!






Depuis ce matin 5 janvier 2023 je profite de l’électricité. Cette merveilleuse énergie apporte à mon local de la lumière :

J’ai également pu passer la température de 12° à 20° dans la matinée. Oh Joie!

Je vais pouvoir m’atteler à mon four et commencer à tourner quelques pièces!

Fin des premiers travaux : des tables, des étagères, une belle enseigne

Aujourd’hui 29 décembre 2022, nous avons reçu il y a deux jours le tampon tant convoité sur notre attestation Consuel verte. Il est fort probable que j’ai l’électricité d’ici une semaine. Incroyable.

En attendant j’ai poursuivi mes petits aménagements. Ci-dessous vous pouvez apercevoir
1- la table de battage et petit modelage avec le carreau de plâtre qui sera utilisé pour le recyclage de la terre
2- la table d’émaillage pour les élèves que je dois encore découper pour incrustation entre deux IPN (des poteaux)
3- la belle patère pour échanger ses beaux habits contre un joli tablier. 6 crochets pour 6 élèves.

J’ai aussi préparé des outils pour les élèves avec un kit par personne comprenant éponge, esteque-carte, aiguille. L’aiguille de potier je la fabrique moi même avec d’un coté une pointe de 6mm et de l’autre une pointe de 10mm. J’ai utilisé pour cela des branches préalablement trempées et des picots trouvées par terre et qui servent à éviter l’installation de pigeon sur son bord de fenêtre. J’ai aussi réceptionné une dernière commande de matières premières. Vous avez dans ce carton : Dolomie, Chaux, Silice, Ball clay et Cobalt.

J’ai aussi peint le cadre de la vitrine et je prépare mon enseigne.

Je me suis également lancée dans une vaste opération couture de tabliers avec l’aide de ma tante et du modèle de mon tablier actuel






Petit résumé des cours en vente sur ce site

Image créées pour une publication Instagram. Cela résume tous les cours de poterie que je proposerai à l’atelier Wirikuta :
Il y aura des cours de tour de potier pour les adultes. D’abord des séances découvertes de 2h30 qui peuvent être offertes sous forme de “bon cadeau”. Et puis normalement les personnes qui auront essayé souhaiteront apprendre davantage et je leur proposerai aussi des stages intensifs. Je propose des stage de poterie sur un weekend qui représentent 11h de formation et des stages pendant les vacances scolaires, sur une semaine, qui représentent 16h ou 20h de cours de tournage.
Enfin, pour les passionnés il y a les cours de poterie au trimestre, que je propose les lundis en soirée et en journée.

Et pour les enfants je propose une “club poterie” le mercredi après-midi. On va apprendre plein de chose sur la terre, les techniques de modelage et de décoration et un peu d’histoire de la céramique et de physique-chimie autour de cette matière fascinante.

Les dimanches matins et mercredi je proposerai aussi des séances parent/enfant. Une chouette idée cadeau qui fera plaisir à 2 personnes (3 avec moi)!